Penser le contemporain // 4 : Tarek Lakhrissi & Hélène Giannecchini, Complicités queers (15/11/22)

Auditorium ALCA – Frac Meca
Mardi 15 novembre 2022 – de 13h30 à 15h30

Cycle de rencontres conçu en collaboration avec Magali Nachtergael, professeure en littérature contemporaine, Université Bordeaux-Montaigne « Penser le contemporain » rassemble un ou une artiste dont le travail est présenté au Frac et un chercheur ou une chercheuse autour d’une problématique spécifique en prise avec la société contemporaine. Chacun présente un aspect de sa recherche et de son travail afin, par cette mise en commun, de créer le contexte d’une rencontre et permettre un dialogue entre les invités et le public. L’objectif des rencontres est de poser un regard sur le présent et d’éclairer, le temps de l’échange, un monde souvent marqué par le chaos et les contradictions.

Pour cette nouvelle séance de « Penser le contemporain », nous avons invité l’artiste Tarek Lakhrissi, dont le film Out of the blue (2019) a été acquis par le Frac, et l’écrivaine et théoricienne Hélène Giannecchini, enseignante à l’eesi de Poitiers. Hélène Giannecchini mène actuellement des recherches sur la force subversive de l’amitié, les manières alternatives de faire famille – avec ou sans enfant– et les multiples façons dont les personnes queer inventent des façons de se lier. Ces questions font intimement écho à la manière dont l’œuvre visuelle et poétique de Tarek Lakhrissi est nourrie par l’influence d’autrices et d’auteurs féministes et queer, et met en jeu dans ses œuvres un dialogue avec d’autres artistes au croisement de la poésie, de la musique ou de la performance.

Biographies

Tarek Lakhrissi est un artiste et poète français avec une formation en littérature qui vit à Paris. Il travaille dans les domaines de l’installation, de la performance, du film, du texte et de la sculpture. Il s’intéresse aux questions politiques et sociales liées aux récits de transformation du langage, de la magie, de la bizarrerie et des codes.

Sa formation littéraire est nourrie d’influences d’autrices et d’auteurs féministes et queer, tels que Elsa Dorlin, Kaoutar Harchi, Jean Genet, Monique Wittig et José Esteban Muñoz, conférant à son travail un aspect critique et un intérêt sur pour l’expérience queer minoritaire. Ses expositions récentes individuelles ou collectives incluent le Palais de Tokyo, Paris (France) ; 22e Biennale de Sydney (Australie) ; Wiels, Bruxelles (Belgique) ; Fondation Ricard, Paris (France) ou la Hayward Gallery, Londres (Royaume-Uni). 

Hélène Giannecchini est écrivaine et théoricienne de l’art. Docteure en littérature, spécialiste des rapports entre texte et image, elle enseigne la théorie de l’art contemporain à l’École européenne supérieure de l’Image de Poitiers. Elle a publié aux éditions du Seuil, dans la collection « La Librairie du XXIe siècle » : Une Image peut-être vraie (2014) et Voir de ses propres yeux (2020). Elle a été pensionnaire de la Villa Médicis en 2018-19, de la Villa Albertine en 2022 et résidente au Centre national de la Danse en 2021-22. En juin 2023 la pièce Cortèges dont elle a écrit le livret, composée par Sasha J. Blondeau et interprétée par François Chaignaud sera jouée à la Philharmonie de Paris.

Image : Tarek Lakhrissi, Out of the Blue (2019), short movie, HD, 13min, collection of Frac Aquitaine (installation La Galerie).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search