Création-recherche : la nouvelle Collection “Bruits de Langues” aux éditions l’Ire des Marges (Bordeaux)

Lancement de la collection “Bruits de langues” de l’Ire des marges, dans le cadre du projet ICI Poitiers + Bordeaux.

Publiée en Nouvelle Aquitaine, à partir des rencontres et résidences du Festival Bruits de langue, la collection du même nom a publié en 2022 un ouvrage de Marie Cosnay, Traverser les frontières, Accueillir les récits, avec Stéphane Bikialo, Marie Cosnay, Warren Motte, Alain Nicolas, Jane Sautière, Pierre Vilar (2022)

Un ouvrage collectif de création/recherche sur et avec Marie Cosnay 

Marie Cosnay est professeure de lettres classiques, traductrice de textes antiques, écrivaine et activiste pour l’accueil des migrants. Invitée du festival Bruits de Langues en 2019, elle rejoint ponctuellement les éditions L’Ire des marges pour la publication de Nos corps pirogues en janvier 2022. 

Sa recherche tant documentaire que littéraire – ces deux aspects étant indissociables – en faisait l’autrice rêvée pour tenter cette expérience d’une nouvelle collection de critique littéraire. 

Une petite équipe, Stéphane Bikialo, Warren Motte, et Pierre Vilar (universitaires, spécialistes de littérature contemporaine), Alain Nicolas (responsable des pages littérature de L’Humanité) et Jane Sautière (publiée aux éditions Verticales), s’est lancée de manière totalement libre dans les échanges avec Marie Cosnay : l’enjeu était de la faire réagir à des réflexions, des analyses sur son oeuvre et de dialoguer avec elle sur des questions que les chercheurs, le journaliste, l’autrice se posaient sur sa démarche d’écriture. 

« La littérature est assaut contre la frontière » (Kafka) 

L’ensemble des contributions a été recomposé autour d’enjeux centraux de l’écriture de Marie Cosnay : les lieux, le rapport à l’histoire et au présent, le travail d’enquête et les commentaires sur le livre en train de se faire… avec en arrière-plan, toujours le récit et la frontière ou la nécessité de faire du récit sans ou contre les frontières. 

Marie Cosnay a besoin du récit, du récit comme lieu d’accueil, d’hospitalité, du récit aussi comme lieu de recherche. Ces récits de ou sans frontières sont pour elle à la fois une nécessité et une responsabilité. 

Informations tirées du site de l’Ire des Marges, éditeur partenaire du programme ICI – Intermédialité créative et inclusive.

Pour plus d’informations :

https://www.liredesmarges.fr/le-catalogue/bruits-de-langues/


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search